Equipe féminine

Articles sur la Nationale 3 féminine 2009-2010

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 18.04.2010 (pages sports)

MORTEAU TERMINE BIEN LA SAISON

Ce samedi 22/05 avaient lieu les finales de la Coupe de volley de Franche Comté à Vesoul. Après la grosse surprise des quart de finale et l'élimination de Besançon BV (alors en N3) par Belfort, Morteau, l'ultime rescapé de N3, devenait le favori en dépit de l'absence de 2 joueuses. Mission accomplie avec la victoire en finale face à Vesoul 3/1. En demie, Morteau avait sorti Besançon VB2 2/0. Chez les garçons, Salins remportait le titre face à la réserve de Sochaux (N3) 3/2 lors d'un match palpitant. En demie, ils avaient éliminé … Besançon 2/1. En cadets, Besançon se rattrapait et remportait le titre devant leurs homologues de Sochaux. En féminines, Besançon, du fait du forfait prévu de Morteau, trustait les 2 places de finalistes. Tous les résultats sur http://volleymorteau.e-monsite.com.


Article Est Républicain publié dans l'édition du 18.04.2010 (pages sports)

ET 1, ET 2 ET 3 25/16

Firminy VB bat AL Morteau 3/0 (25/16 26' – 25/16 22' – 25/16 24').


C'est une drôle de rencontre que les joueuses de M. Bianchi ont livré contre Firminy déjàassuré de son maintien. Privées d'E. Courteille blessée, elles ont livré une copie quasi-conforme lors des 3 sets. Un début de set équilibré où les 2 équipes se tiennent au score. Les 2 attaques ont du mal à faire leurs points se heurtant à de grosses défenses. Puis dès le 1er temps mort technique, Firminy se détache invariablement et fait la course en tête au 2ème temps mort technique (16/10 – 16/14 et 16/10). Morteau grapille mais cela reste insuffisant face aux attaques puissantes à l'aile de R. Kifouche et au centre d'A. Rebergue. D'autant que la défense locale peine à remonter les balles attaquées sur la ligne. Et à la fin c'est Firminy qui s'impose.

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 28.03.2010 (pages sports)

PRIME A L'EXPERIENCE

CO Savigny bat AL Morteau 3/0 (25/16 en 24' – 25/21 en 26' – 25/16 en 23')


Il était demandé aux mortuaciennes d'avoir un mental de guerrières. Par moment elles l'ont eu. Mais force est restée aux visiteuses qui s'appuient sur l'expérience de l'ancienne joueuse pro bélarusse Irina Vergun. Au coude à coude lors des premiers points au 1er set, Savigny a infligé aux locales à 5 égalité un 6/0 rédhibitoire, l'écart grimpant à 19/9 puis 23/14. Au second set, Savigny menait 8/3 mais les attaques d'E. Oudot ramenaient les siennes au contact. A 22/20, Morteau ne défendait pas un ballon de relance facile. Sa chance passée, Morteau perdait les 3 derniers points et le set. Au 3ème, à 9 égalité, Savigny passait un terrible 10/0. Et n'avait plus qu'à gérer tranquillement la fin de match.

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 28.03.2010 (pages sports)

C'EST PRESQUE JOUE

Stade Montluçonnais bat Morteau 3/0 (25/19 en 26'- 25/12 en 20' – 25/23 en 26').


Pour encore espérer se maintenir, Morteau se devait de gagner toutes ses rencontres et compter sur un faux-pas de ses adversaires directes (Besançon et St Maur). Pari perdu. Après un début de set accroché, Montluçon accélérait et passait un 16/11 rédhibitoire. Les changements de joueuses (Chapuis pour pour Philippon et Baverel pour Goncalvez) n'y changeaient rien. Les visiteuses ne faiblissaient pas au second set et, parfaitement placées en défense sur les attaques d'Oudot, elles concluaient leurs attaques par Sauty et Prokesova. Au 3ème set, Morteau menait 20/17 avant de voir Montluçon revenir au score, passer devant et conclure la rencontre sur une faute mortuacienne.

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 28.02.2010 (pages sports)

CRUELLE DEFAITE

AL Morteau/VGA St Maur : 1/3 (22/25 27' – 18/25 23' – 25/22 27' – 25/22 29')


C'est une défaite qui risque de laisser des traces. Défaites 3/1 par St Maur, Morteau perd une belle occasion dans sa course au maintien. 2 premiers sets aux départs cauchemardesques (6/1 et 9/2) avant une belle remontée à partir de la mi-set avant de voir les attaques de Cantegrit et de Levrat clore les manches en faveur des visiteuses. Au 3ème set, après un début équilibré Oudot et Courteille créent un écart rédhibitoire pour St Maur (18/16 puis 22/18) qui doit s'incliner malgré un retour sur la fin. Au 4ème, on pense le plus dur fait pour Morteau avec un écart de de 7 puis 6 points (9/2 et 16/10) mais Cantegrit servie par sa passeuse comble le trou avec ses attaques diagonales que la défense des locales ne peut remonter. La fin de la manche confirme le plus grand opportunisme de St Maur qui remporte la rencontre à sa 1ère balle de match.

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 08.02.2010 (pages sports)

UN AUTHENTIQUE EXPLOIT

Morteau-St Chamond : 3/0 (29/27 en 32' – 25/21 en 25' – 25/22 en 27').

Les joueuses de l'AL Morteau ont signé l'exploit de la 14ème journée de Nationale 3. Vainqueurs 3/0 de l'actuel 3ème de la poule, elles ont fait un match plein. Le 1er set a été le plus accroché, les égalités se suivant jusqu'à 25 partout. Moment que choisissaient les coéquipières d'E. Oudot pour arracher les 2 derniers points et semer le doute d'entrée dans l'esprit des visiteuses. Les services d'A. Jaisson et les contres de W. Vallet mettaient l'équipe de St Chamond sous l'éteignoir dès le début du 2ème set, l'obligeant à prendre un temps-mort à 6/2 pour Morteau. L'écart était fait et même si les visiteuses revenaient à 2 points (10/08 puis 18/16), les locales empochaient le 2ème set. Au 3ème set, les 2 équipes se retrouvaient au coude à coude jusqu'à 22/21 pour St Chamond. Peine perdue. Morteau recollait au score sans s'affoler. Un dernier service tout en finesse de J. Bianchi libérait les mortuaciennes et leur entraîneur qui pouvaient enfin exulter.

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 14.12.2009 (pages sports)

DES PROGRES MALGRE TOUT

La défaite est là. En déplacement à Firminy, Morteau s'incline 3/0 (25/22-25/10-29/27). Au 1er set, Morteau est bien présent dans le jeu, la relation block-défense fonctionne à merveille. Les visiteuses s'offre une avance de 8 points et mieux, mènent 22/18. Las, sans doute un brin déconcentrées, elles se font remonter par une équipe de Firminy soudain plus tranchante et qui les coiffe sur le fil. Au 2ème, Morteau est inexistant tout encore à sa frustration du set bêtement perdu. Michel Bianchi au début du 3ème set trouve les mots qui relancent ses joueuses. Menées 8/4, elles comblent l'écart et virent en tête à 23/20. Mais de nouveau les vieux démons les reprennent et elles s'inclinent finalement. Cependant, les progrès sont là : un mental plus solide, une meilleure construction de jeu, un block-défense plus performant. Gageons que cela leur permettra de remporter des victoires très bientôt.

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 30.11.2009 (pages sports)

UN DERBY AU GOUT AMER

3 sets à 0 et 1h25mn de match. Un score logique et qui traduit l'écart entre une équipe habituée à se battre en Nationale 3 et une autre qui la découvre. D'entrée de jeu, les bisontines emmenées par Céline Belin infligeaient un cinglant 8-2 à Morteau qui traînait ce boulet jusqu'au bout et s'inclinait 25/18. A peine plus détendues à l'entame du second set, les mortuaciennes de la capitaine Emilie Oudot commençaient à faire douter les visiteuses provoquant à 10/13 en faveur de Morteau le remplacement de la passeuse adverse. Las, les attaques percutantes au centre de Fanny Menissier permettaient à Besançon de se détacher (16/14 puis 20/16) pour finalement remporter la manche 25/21. Scénario identique dans le 3ème set où les fautes de service répétées des locales en milieu de set donnaient le gain de la rencontre à Besançon. 1er set : 25/18 (25mn) – 2ème set : 25/21 (29mn) – 3ème set : 25/21 (25mn)

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 25.11.2009 (pages sports)

DERBY EN BASSE ALTITUDE

ot;>Article-Est-Républicain-25_11_2009.pdf et Article-Est-Républicain-25_11_2009-2.pdf

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 12.10.2009 (pages sports)

CE N'EST PAS PASSÉ LOIN 

Le coup était jouable et Morteau a failli remporter le jackpot. C'est cependant l'Isle Adam qui remporte la rencontre 3/1 (25/19 – 25/17 – 15/25 – 27/25). Morteau peut regretter les 2 balles de set obtenues dans le 4ème set. 2 balles non conclues qui témoignent néanmoins du renouveau dans le jeu d'une équipe dominée dans les 2 premiers sets ; paralysées par l'envie de bien faire et de gagner ses premiers sets du championnat. La révolte sonne au 3ème set. Enfin tranchante à l'attaque, au block et ramenant toutes les balles en défense, les locales dominaient les visiteuses devenues soudain fébriles. L'empoignade au 4ème set se poursuivait jusqu'à 24/23 et 25/24 où Morteau obtenait des balles de set. Las, l'Isle Adam les sauvait, égalisait et remportait finalement la rencontre. De bon augure malgré tout avant les prochaines échéances (déplacement le 18/10 à Saint Maur).

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 01.10.2009

UNE DÉFAITE ENCOURAGEANTE

 

Il est des défaites qui laissent un gout amer, dont on se dit qu'il n'y a rien à en tirer. Là il n'en est pas question. Certes, pour ses grands débuts en Nationale 3, l'AL Morteau a été battue 3/0 par l'ES Vitry (25/16 en 24 mn, 25/13 en 22 mn et 25/17 en 26 mn) 5ème de sa poule de N3 l'année dernière et qui apparait comme un candidat, sinon à l'accession, du moins au podium cette année. Cependant, on ne peut pas dire que la grosse cinquantaine de spectateurs présents se soient ennuyés.

 

Tout simplement, l'adversaire était plus fort et a su se rendre le match facile grâce à une qualité de service constante qui a souvent mis en grande difficulté la réception des joueuses locales. Et sans cette rampe de lancement,il devient difficile de mettre sur orbite les attaquantes. Cependant à force de batailler, elles ont réussi dans le 3ème set à instiller le doute dans l'esprit des visiteuses menant même 8/4 au 1er temps mort technique. Bien vite cependant, les joueuses parisiennes remises en selle par un temps mort pris par leur entraîneur, ancien joueur professionnel, ont refait leur retard et remporté le set ; scellant par là-même la rencontre.

 

Bien sûr, l'apprentissage est un chemin parsemé d'embûches et qui sera long. Mais comme le faisait remarquer à juste titre les 2 entraîneurs, ce groupe a de la qualité, des pistes de travail nombreuses et encore 20 rencontres pour nous épater. Alors tous au gymnase le 11/10 prochain pour la rencontre AL Morteau vs IAFVO à partir de 15h au gymnase districal. Ce dimanche, elles se rendront chez l'actuel leader de la poule Saint-Chamond. Tous les résultats et nouvelles du club sur http://volleymorteau.e-monsite.com.

 

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 25.09.2009 (pages sport)

LES FRUITS DE LA FORMATION

Article est Républicain 25.09.2009.pdf

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 20.09.2009

UN DÉBUT DE SAISON TRONQUÉ

 

 

Tout avait bien commencé. Les premières photos avec les nouveaux maillots avait été faites pendant la semaine (une présentation, officielle, aura lieu un peu plus tard en présence de tous les sponsors). Le premier match de la saison se profilait à l'horizon avec le déplacement prévu ce dimanche à Melun La Rochette.

 

Et puis, au cours de la semaine est tombée la mauvaise nouvelle ; le forfait généralisé de l'équipe parisienne pour cette saison de nationale 3. Le championnat ne débute donc réellement que dimanche 27/09, à domicile, à 15h au gymnase du district contre l'ES Vitry, 5ème de sa poule de Nationale la saison dernière. Venez nombreux les encourager.

 

 

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 17.09.2009

 

VITE VITE LE DÉBUT DE LA SAISON!!!

 

Alors que la saison de Nationale 3 féminine de volley recommence ce dimanche 20/09 avec un déplacement prévu à Melun la Rochette, l'entraîneur de l'équipe, Michel BIANCHI, livre ses dernières impressions. «Après 4 semaines de préparation intenses, l'envie de commencer le championnat est manifeste. Il y a à la fois un peu d'appréhension et l'envie d'en découdre. Des interrogations et la peut de mal faire par rapport au niveau de jeu qui va être rencontré cette année. Le groupe vit bien et prépare sereinement la saison. La préparation d'avant-saison a été intense eut égard à ce que l'équipe a pu connaître lors des saisons passées ; mais le passage à la catégorie supérieure l'exige.

 

Actuellement, le groupe digère les efforts déjà consentis ; nous sommes dans une phase d'assimilation physique. L'objectif est clairement le maintien couplé à un désir de voir les joueuses progresser et acquérir une certaine maturité compte tenu de la jeunesse du groupe. Le passage en Nationale 3 nécessite la mobilisation de tous les membres du club, joueuses et dirigeants autour d'un projet commun. Cela va nécessiter encore plus d'engagement, d'investissement et de concentration, une rigueur et un souci du détail constants. C'est effectivement un acte lourd et qui montre les limites que peuvent rencontrer les bénévoles du club mais il faut souligner que c'est un choix assumé. Le niveau de performance est nettement plus élevé qu'en championnat de prénationale. Il ne tolère donc plus aucune erreur car la sanction sera immédiate». 

 

On ne peut donc que souhaiter bon courage et toutes ces joueuses et espérer qu'elles réalisent une saison à la hauteur de leurs espoirs. Les résultats pourront être suivis sur le site du club (http://volleymorteau.e-monsite.com).

 

 

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 14.09.2009

TOURNOI TRIANGULAIRE FRANCO-SUISSE


Ce samedi 12/09 avait lieu, à l'initiative de l'AL Volleyball Morteau, un tournoi mettant aux prises les voisins du Besançon VolleyBall et l'équipe suisse de Neuchâtel. Les rencontres, disputées en 3 sets obligatoires de 25 points, avaient pour but de permettre aux joueuses locales de s'aguerrir en vue des joutes du championnat de Nationale 3 qui débute la semaine prochaine à Melun La Rochette.


Morteau a réalisé un excellent match contre Neuchâtel, ne perdant que 2/1 (26/24 – 17/25 – 24/26). Entrée en matière beaucoup plus ardue pour Besançon étrillé pendant les 2 premiers sets par les suissesses (25/10 et 25/08) avant de relever la tête dans le 3ème (défaite seulement 25/23). Neuchâtel vainqueur, restait à déterminer le 2ème. Ce sera finalement Besançon vainqueur des locales 25/22 – 25/22 et 18/25. Au final, une sympathique journée de volley sans nul doute appelée à se renouveler l'année prochaine (d'autres infos sur http://volleymorteau.e-monsite.com).

 

 

 Les participantes à cette sympathique journée avec leurs entraîneurs et le courageux arbitre des rencontres (9 sets sifflés!!).

 

 

Article Est Républicain publié dans l'édition du 01.09.2009

UN STAGE FRUCTUEUX

En prévision des futures joutes de Nationale 3 qui débutent le 20/09 prochain à Melun La Rochette, les joueuses de l'équipe féminine de volley de l'AL Morteau étaient conviées à un stage de reprise les 28, 29 et 30/08 derniers au gymnase du district. Au menu, renforcement physique et reprise de contact avec le ballon. Sous la férule de leur entraîneur Michel BIANCHI, Sophie GONCALVES et ses camarades ont pu réviser leurs gammes le tout dans la bonne humeur.

Championne de Franche Comté pour la 2ème année d'affilée et vainqueurs de la Coupe 2009, les joueuses affûtent leur physique et peaufine leur technique car les échéances se précisent. En dépit des temps difficiles, un certain nombre de sponsors ont répondu présents et permis de boucler le budget (la porte n'est pas pour autant fermée pour ceux qui souhaiteraient associer leur image au club). Place désormais au terrain et souhaitons leur de porter victorieusement les couleurs du club ainsi que du Haut-Doubs.

 

 

Assises au 1er rang : Agathe Jaisson, Julia Bianchi, Lydie Baverel, Emilie Courteilles

Debouts au 2ème rang : Michel Bianchi (entraîneur), Sandra Moussel, Wanda Vallet, Carole Faivre, Sophie Goncalves, Emilie Oudot (cap).

Manquent sur la photo Sabrina Chopard et Nathalie Philippon.

 

 

 

En page 2, vous pourrez retrouver les entretiens réalisés avec les joueuses de l'équipe

SEntretiens avec les joueuses de Nationale 3 2009-2010

Entretien avec Emilie Oudot 27.09.2009

Emilie bonjour, peux-tu te présenter brièvement?

Née en 1988, j'ai fait des études au lycée de Morteau (diplôme des métiers d'art et d'horlogerie). Je travaille actuellement en Suisse.


Des centres d'intérêt mis à part le volley?

Beaucoup de musique jusqu'à l'année dernière. Cette année, j'ai été contrainte d'arrêter car les horaires des entraînement de musique et de volley n'étaient plus compatibles.


Parle-nous un peu de ton parcours en volley

J'ai débuté en 6ème. Michel Bianchi était mon entraîneur et depuis, cela fait 10 ans, je n'ai jamais arrêtée. J'en ai fait en UNSS puis ai intégré le club de l'AL Morteau. Nous avons fini 3ème du championnat de France unss en 2003. L'équipe de Nationale 3 vient de remporter 2 fois le championnat de Franche Comté (2007-2008 et 2008-2009) de même que le Coupe en 2008-2009.


En 4 mots, tes objectifs pour cette saison de nationale?

Maintien, acquérir de l'expérience, progresser et se dépasser.


Qu'attends-tu de ce premier match?

Cela va nous permettre de mesurer notre niveau, de mesurer le travail à fournir pour monter notre niveau. il y aura plus de pression car nous jouerons à domicile, devant notre public qui a des attentes à notre égard.


Comment vois-tu ce groupe et quelles sont tes attentes à son encontre pour cette saison?

Le groupe est un mélange de joueuses confirmées qui apportent de la stabilité et du calme aux plus jeunes qui, en échange, amènent du dynamisme. J'espère que le groupe va bine évoluer ensemble sut et en-dehors du terrain, que nous partagerons de bons moments et surtout, que l'on puisse se faire plaisir tout au long de la saison.


Merci pour ces réponses et bon courage pour le match.

 

Entretien avec Emilie Courteille 11.10.2009

Parle nous un peu de ton parcours en volley

 

 

 

J'ai commencé à jouer à Pontoise pendant 6 ans. J'ais participé au championnat d'Europe espoir FSGT en 2003. Notre équipe a remporté 2 fois lechampionnat FSGT Île de France. J'ai également joué en UNSS au lycée. J'ai ensuite intégré l'équipe de Besançon lors de mon arrivée et nous avons terminé premières lors de la saison 2005/2006. Je me suis ensuite arrêtée 2 ans pour cause d'étude et j'ai été chaleureusement accueillie par le club de Morteau à l'orée de la saison 2008/2009. Année au cours de laquelle nous avons remporté le championnat et la Coupe de Franche Comté.

 

Des centres d’intérêt mis à part le volley?

J'apprécie la lecture fantastique et la science fiction, le cinéma et les sorties entre amis.

 

En 4 mots, tes objectifs pour cette saison de Nationale?

Le maintien, acquérir de l'expérience, être plus régulière, améliorer ma vision du jeu.

 

Déjà 2 matchs joués, quelles sont tes impressions sur le niveau des équipes adverses?

Nous avons joué des équipes évoluant déjà en N3 l'an passé. Elles ont plus d'expérience, de sérénité, les balles sont plus rapides et plus fortes. Il faut donc être à fonds pendant toute la rencontre pour marquer un maximum de points. Nous verrons lors du match retour avec plus de pratique comment cela se passera.

 

Tes sentiments sur le public présent lors du 1er match? Intimidant ou motivant?

Plutôt motivant ; c'est important d'être soutenues et de donner envie au public de revenir nous voir et nous encourager. 

 

Qu'attends-tu au niveau personnel de cette saison en Nationale 3?

Avant tout me faire plaisir, produire du beau jeu et progresser techniquement dans une bonne ambiance et avec un super groupe.

 

Merci pour ces réponses et bon courage pour le match. 

 

Entretien avec Sophie Goncalves 08.11.2009

Peux-tu te présenter brièvement (née où et quand, études, parcours professionnel, emploi actuel ...)?

Je suis née le 07/10/2009 à Besançon, mais j'ai toujours vécu sur Morteau. J'ai fait un BTS Assistant gestion et je suis actuellement assistante administrative et comptable dans une société bisontine.

 

Peux-tu nous parler de ton parcours sportif? Comment es-tu venue au volley?

J'ai toujours beaucoup apprécié le volley depuis le collège, au même titre que le handball d'ailleurs ; j'ai joué à l'UNSS un an au collège. Puis je suis revenue au club où je commence ma 4ème saison.


Quelles sont tes premières impressions sur ce championnat de Nationale 3?

Le niveau des équipes rencontrées est très bon. Cela va nous permettre de progresser. Et de prendre un maximum de plaisir en même temps. Cette année ne peut être que gratifiante pour nous, car on se mesure à des équipes inconnues qui ont un niveau plus élevé.


Peux-tu définir tes priorités pour cette année sportive?

Pour l'équipe, le maintien en N3, mais en se faisant plaisir. Personnellement, profiter de ce championnat pour gommer mes lacunes et progresser tactiquement.


Tu entraînes à l'école de volley des enfants de 8 à 11 ans. Comment abordes-tu ces séances avec eux?

Ce sont de purs moments de plaisir, un vrai bonheur d'être avec eux. Ils sont adorables et ont une énorme envie de jouer et de progresser tout en travaillant. C'est une autre façon de voir le volley. Le fait de les entraîner me permet également de revoir mes gestes pour ne pas leur montrer n'importe quoi.


Pas trop dur de concilier les 2 (jouer et entraîner)?

Pas du tout. Ma situation n'est pas similaire à la leur, ils découvrent le volley, et leurs tournois ne sont pas situés en même temps que nos rencontres.


Merci pour ces réponses et bon match.

 

Entretien avec Sabrina Chopard 25.11.2009

Peux-tu te présenter rapidement (lieu de naissance, études, profession ...) ?

Je suis la vieille branche de l’équipe, haut-doubienne de souche. Après le bac, j’ai quitté la région pour Lyon où j’ai vécu huit ans, le temps de faire mes études et de commencer à travailler. Je suis professeur de français et de latin. Je suis revenue dans la région en 2005. J’habite Mont-de-Laval avec ma petite famille et j’enseigne au lycée de Morteau.  


Quel a été ton parcours sportif. Pourquoi avoir choisi le volley ?

C’est vieux tout ça. J’ai commencé le volley au collège du Russey, où nous avons créé un club loisirs avec une bande de copains. Pendant mes années lycée j’ai joué en club à Maîche puis j’ai joué en loisirs sur la région lyonnaise. Ce n’est qu’à mon retour dans le Doubs que j’ai repris la compétition, après avoir croisé Mimi dans les couloirs du collège de Morteau. Le volley m’a toujours attirée, il m’a suivie partout et tout le temps, même après deux longues pauses pour donner naissance à mes enfants.


Quelles sont tes attentes pour cette année de Nationale 3 ? Et pour l'équipe ?

Cette année de Nationale 3 est une belle opportunité sportive pour l’équipe, et sans doute la dernière pour moi. C’est maintenant ou jamais, je me suis donc lancée à fond dans cette aventure, avec l’envie de vivre du beau jeu. Loin du ronron du championnat de prénationale, nous sommes cette année bien bousculés, et c’est ce qui est intéressant. J’espère augmenter (un peu) mon niveau de jeu, ne pas divorcer, et voir l’équipe se surpasser pour jouer avec plaisir.

 

Tu es une des "anciennes" dans l'équipe ; comment analyses-tu ce début de saison entre les défaites rageantes (Isle Adam, Sens) et celles plus logiques (St Chamond, Vitry) ?

On a commencé le championnat face aux plus grosses équipes ; on a perdu mais en se faisant plaisir. Face à Isle Adam ou Sens, qui sont pourtant des équipes d’un niveau plus proche du nôtre, l’équipe n’a pas su l’emporter non plus, notamment parce que la notion de plaisir n’était plus au rendez-vous. Même lors de notre victoire, l’équipe a su rivaliser mais il n’y a pas eu l’euphorie à laquelle on aurait pu s’attendre.

 

Le fossé entre le championnat de prénationale de Franche Comté et la N3 est important. Comment, selon toi, pouvez-vous le surmonter ?

Nous devons selon moi retrouver le plaisir d’être toutes ensembles sur le terrain. La force du collectif est la condition sine qua non (un peu de latin quand même) qui nous permettra de trouver notre place en N3.

 

Depuis le début de la saison, une équipe t'a-t-elle plus impressionnée que les autres ? Pourquoi ?

Vitry me semble être l’équipe la plus complète et la plus efficace, et sa place en tête du championnat le confirme. Mais c’est face à Saint-Chamond que je me suis sentie la plus démunie.

 

Une petite colle pour finir : ton favori pour la montée en N2 ?

Vitry sans doute

 

Merci pour tes réponses et bon courage pour le match.

 

Entretien avec Wanda Vallet 20.12.2009

Peux-tu te présenter brièvement (lieu de naissance, études, profession ...)?

Je suis née le 4 juillet 1993 à Pontarlier. Je suis une pure haut-doubienne. Je suis actuellement en 1ère S au lycée Edgar Faure à Morteau avec une option sport.

 

En classe sport vous pratiquez plusieurs activités comme l'escalade ou le VTT. Pourquoi avoir choisi le volley ?

J'ai déjà eu l'occasion de pratiquer différents sport comme le badminton, le kayak … Mais aucun ne m'avait vraiment donné envie de le pratiquer en compétition. Un jour, il y a un peu plus d'un an de cela, lors des tournoi interclasse de volley organisé par le lycée, Michel Bianchi est venu me proposer de venir au volley. Le fait que je sois grande a sûrement dû y être pour quelque chose!! J'ai fais quelque entraînements et j'ai «accroché» tout de suite. L'ambiance au sein du groupe, le sport en lui-même … tout m'a tout de suite plu. J'ai donc persévéré et cela fait un an maintenant que je joue au club.

 

En moins d'un an de pratique, quels sont les points sur lesquels tu estimes avoir progressé? Que dois-tu encore travailler?

Le service, l'attaque et le bloc. Je dois encore progresser dans ces domaines ainsi que d'un point de vue mental.

 

Tu joues également dans l'équipe cadettes ; pas trop difficile de passer d'une catégorie à l'autre?

C'est sûr que cela change. Le niveau n'est pas le même mais cela permet de jouer à un autre niveau, de rencontrer d'autres joueuses et de mettre en pratique ce que j'apprends à l'entraînement.

 

Quelles sont tes attentes pour cette année de Nationale 3?  

Pour cette année en Nationale, j'espère m'améliorer et me donner à fonds. Ce serait bien que l'équipe prenne du plaisir à jouer ensemble … et que l'on se maintienne.

 

Depuis le début de la saison, une équipe t'a-t-elle plus impressionnée que les autres ?

J'ai été assez impressionnée par l'équipe de St Chamond par leur jeu posé et très bien construit. Je pense qu'elles ont une belle carte à jouer pour la montée en N2.

 

Merci pour ces réponses et bon courage pour le match.

 

Entretien avec Julia Bianchi 07.02.2010

Peux-tu te présenter brièvement (lieu de naissance, date, études ...)?

Je m'appelle Julia Bianchi. Je suis née à Besançon le 31/12/1993, je suis la "petite jeune" de l'équipe. Je suis actuellement en 1ère ES au lycée Edgar Faure.

 

Le volley est une activité très présente dans la famille. Qu'est-ce qui t'a plu dans ce sport ?

En effet, toute ma famille joue ou a joué au volley ce qui m'a incité à y jouer. Au départ, je jouais juste pour le plaisir et pratiquer une activité. Mais très vite c'est devenu une passion pour moi, j'adore ce sport où la communication et l'esprit d'équipe sont très présents. Ce qui me plaît le plus, c'est qu'il n'y a a pas de contact physique avec l'adversaire, le filet nous sépare et il n'y a donc pas de conflit entre les joueurs.

 

Tu joues en ce moment au même poste que ton frère qui évolue en N3 à Sochaux : est-ce que tu échanges des informations avec lui?

Non mais lorsque je vais le voir jouer, je m'inspire de son jeu pour refaire les mêmes choses. Il joue un peu un rôle de modèle.

 

Tu évolues également au sein de l'équipe cadettes ; pas trop difficile de s'adapter à un niveau différent de la N3?

C'est vrai que le championnat cadettes n'a rien à voir avec celui de N3. C'est à nous, les plus âgées, d'aider les plus jeunes à s'adapter mais ce n'est pas pas facile lorsque les niveaux sont différents. Mais cela permet d'apprendre beaucoup de choses sur soi et les autres.

 

Vous attaquez la phase retour : quelles ont été tes impressions sur cette première partie de championnat? 

La première partie de championnat de N3 a été une phase de découverte pour nous, des autres équipes de la poule, du niveau à avoir et aussi ... de prise de tête.

 

Quelles vont être tes objectifs pour les matchs retour?

Les objectifs pour les matchs retour sont de ne plus avoir peur, de se lâcher, de jouer au niveau de N3 que nous sommes capables d'avoir.

 

Une colle pour finir : qui monte en N2 en fin de saison?

Qui monte? Morteau bien sûr! Non sérieusement, j'hésite entre Savigny et St Chamond. Je dirais ... Savigny.

 

Merci pour ces réponses et bon courage pour le match.

 

 

Entretien avec Nathalie Philippon 28.02.2010

1) Peux-tu te présenter (date et lieu de naissance, études  actuelles, projet d'avenir ...)?

J'habite aux Gras depuis ma naissance le 31 décembre 1988. J'ai fait mes études à Morteau (collège et lycée) que je poursuis actuellement à Besançon en 3ème année de Licence de Mathématiques pour devenir professeur de Maths.

 

2) Quel a été ton parcours sportif? Pourquoi avoir choisi le volley?

J'ai commencé le volley en seconde d'abord pour passer plus de temps avec mes copines, puis petit à petit c'est devenu une passion, quelque chose dont on ne peut pas se passer. C'est un sport complet. Ce qui me plaît particulièrement, c'est le fait qu'il ne suffit pas d'être bon physiquement ou individuellement, c'est un tout. On a besoin chacune les unes des autres! C'est aussi très mental, et c'est d'ailleurs ce dernier point que je trouve le plus difficile à maîtriser.

 

3) Le fossé entre la Prénationale en Franche Comté et la Nationale 3 est important. Comment, selon toi, pensez-vous le surmonter?

Je pense qu'il faut être patient, on a franchi pas mal d'étapes bine qu'il nous en reste sûrement encore! C'est ça le volley, lorsque l'on croit que quelque chose est acquis, on se retrouve face à un nouvel obstacle. En ce qui concerne le fossé, le match contre Saint Chamond a prouvé qu'il est surmontable.

 

4) Quelles sont tes attentes pour cette phase retour? Et pour l'équipe?

Personnellement j'ai des progrès à faire dans tous les domaines, mais il est clair que c'est à la réception qu'il faut que je progresse rapidement et aussi me perfectionner à la passe. Pour l'équipe, d'une façon globale, j'espère que l'on va continuer avec la même envie que les premiers matches de la saison ou encore contre Saint Chamond récemment. Ce qui fait notre force pour moi c'est notre collectif, alors j'espère que l'on va garder ça tout en progressant dans tous les autres domaines! 

 

5) Depuis le début de la saison, une équipe t'a-elle impressionnée plus que les autres? Pourquoi?

Saint Chamond avait été très impressionnante à l'aller, je l'avais trouvée très complète, en comparaison à d'autres équipes du haut du tableau où c'est souvent une ou deux filles qui font la différence.

 

6) Quel est, jusqu'à présent, ton plus beau souvenir en N3?

Sans aucune hésitation, le match retour contre Saint Chamond. Pas seulement parce que l'on a gagné mais aussi parce que c'était la récompense du travail fourni jusqu'à présent, de toutes les étapes (euphorie, le doute et un peu le découragement) que l'on a traversé.

 

7) Une petite colle pour finir : ton favori pour la montée en N2?

Avant notre dernier match à domicile j'aurais dit Saint Chamond, car c'était l'équipe qui m'avait le plus impressionné pendant les matchs allers. Donc je ne vais pas faire très original, je vais dire Vitry et seulement parce que je n'ai pas rencontré Savigny!


Merci pour ces réponses et bon courage pour le match.

 

Entretien avec Agathe Jaisson 05.03.2010

Peux-tu te présenter rapidement (lieu de naissance, date, études ...)?

Je m'appelle Agathe Jaisson, je suis née à Besançon le 24 mars 1992. Je suis en Terminale S option sciences de l'ingénieur à Morteau.

 

Quel a été ton parcours sportif? Pourquoi avoir choisi le volley?

J'ai pratiqué plusieurs sports avant le volley : gym, danse, tennis, un peu de badminton pendant une année. Mais j'étais plutôt mauvaise dans ces sports, c'était surtout pour faire quelque chose. Arrivée en 6ème, Michel que je connaissais déjà, m'a un peu poussé pour que je vienne jouer en UNSS au début. Il n'a pas eu trop de mal à me convaincre. J'avais envie d'essayer ce sport et j'ai tout de suite aimé l'esprit d'équipe. J'ai continué à jouer, principalement avec des garçons car j'étais le seule fille de mon âge et je suis entré au club 2 ans après. 

 

Le fossé entre la Prénationale en Franche Comté et la N3 est important. Comment, selon toi, pensez-vous le surmonter?

On peut le surmonter grâce à notre envie de se battre pour les autres mais aussi parce que l'on s'est battues toutes ensembles pour monter et que l'on reste soudées. Le fait de savoir que l'on ne serait pas prise pour jouer dans une autre équipe de N3 ça nous motive car c'est une opportunité pour nous de connaître ce niveau et de beaucoup progresser aussi.


Comment parviens-tu à concilier tes matches en cadettes et en Nationale 3 (niveau de jeu, motivation ...)?

Je joue assez rarement avec les cadettes, seulement lorsqu'elles ne sont pas assez. J'ai du mal à m'adapter car je dois "porter" l'équipe avec Julia et Wanda et je ne suis pas habituée à cela. Ce n'est pas facile de penser à ce que font les autres, à les guider et jouer en même temps. Je n'arrive pas à jouer de la même façon en N3 et en cadettes. Involontairement je pense, je ne m'implique pas assez.

 

Depuis le début de la saison, une équipe t'a-t-elle impressionnée plus que les autres? Pourquoi?

L'équipe de St Chamond m'avait vraiment impressionnée au match aller, elles semblaient vraiment au-dessus. Lors du match retour elles n'ont pas été si impressionnantes, elles ne jouaient pas aussi bien et aussi facilement mais je garde quand même l'image du match aller.

 

Quel, jusqu'à présent ton plus beau souvenir de cette saison de N3?

Quelle question! la victoire contre St Chamond qui était en plus à domicile. Les 2 matches contre cette équipe même si le match aller avait été un peu chaotique pour l'équipe mais c'est le premier match où j'ai été ^présente en réception/défense. 

 

Une petite colle pour finir : ton favori pour la montée en N2?

Mon favori reste l'équipe de St Chamond.


Merci pour ces réponses et bon match.

 

Entretien avec Lydie Baverel 28.03.2010

1) Peux-tu tout d'abord te présenter (date et lieu de naissance, études, projet d'emploi ...)?

Je suis née le 25 janvier 1988 à Pontarlier. J’ai toujours vécu à Morteau. Cette année je suis en master de droit privé à la fac de Besançon et en ce qui concerne mon projet professionnel, ça reste assez flou pour le moment…



2) Quel a été ton parcours sportif? Pourquoi avoir choisi le volley?


J’ai commencé le volley quand j’étais en 6ème. Je faisais du hand en même temps et mes parents m’ont demandé de choisir entre ces deux sports donc je suis restée au volley au départ surtout pour les copines mais je n’ai jamais regretté ce choix.



3) Cela fait plusieurs années que tu joues dans le championnat de Franche Comté. Quelles sont les différences, selon toi, entre la Prénationale en Franche Comté et la N3?


Je trouve la différence énorme. L’année dernière, nous étions installées dans une espèce de routine où nous connaissions les équipes adverses, leurs forces et leurs faiblesses. Cette année on se retrouve face à des équipes qui ont du se battre pour arriver en N3 car le volley est beaucoup plus développé dans leur région (Paris par exemple) ce qui fait qu’il existe une grosse différence de niveau. Par ailleurs, la N3 est une division qui demande beaucoup plus d’investissement.



4) Quels ont été pour toi tes progrès depuis le début de la saison? Et pour le reste de l'équipe?


J’ai du mal à prendre du recul sur mon jeu, donc c’est difficile pour moi de mesurer mes progrès. Tout ce que je sais, c’est qu’il me reste beaucoup de choses à améliorer surtout en réception ! Pour le reste de l’équipe, je trouve qu’il y a beaucoup de progrès de fait en reception et au contre.



5) Depuis le début de la saison, une équipe t’a-t- elle plus impressionné que les autres? Pourquoi?


Vitry m’a vraiment impressionné. Elles ont un très beau jeu, sont très fortes individuellement et semblent très soudées sur le terrain. 



6) Quel est, jusqu'à présent, ton plus beau souvenir de cette saison en N3?


Mon plus beau souvenir de cette saison reste la première victoire, celle contre St Maur car c’était comme une récompense, une preuve qu’on avait notre place dans cette division et je pensais vraiment que ce serait la première d’une longue série …



7) Une petite colle pour finir : ton favori pour la montée en N2?


Je miserai sur l’équipe de Vitry. De toutes celles qu’on a rencontrées, je trouve que c’est celle qui mérite le plus de monter.  

 

Merci pour ces réponses et bon courage pour le match.

 

Entretien avec Aline Chpauis 16.04.2010

 

Peux-tu te présenter brièvement (lieu de naissance, études, profession ...)?

Je m'appelle Aline Chapuis. Je suis née le 24 novembre 1993 à Besançon. Je suis la dernière arrivée dans l'équipe. Je suis actuellement en 1ère S au lycée Edgar Faure à Morteau.

 

Quel a été ton parcours sportif ? Pourquoi avoir choisi le volley?

J'ai pratiqué plusieurs sports avant de jouer au volley. J'ai d'abord fait du badminton, de la danse, de la natation mais pas à un niveau très élevé. Le but était plus que je me dépense. Et il y a un peu plus d'un an, Michel m'a proposé de rejoindre le club de Morteau car j'en faisais le mardi soir avec l'UNSS au lycée. Le fait que je sois grande a dû aussi jouer en ma faveur. J'ai tout de suite adhéré à ce sport.

 

Tu joues à la fois en cadettes et en Nationale 3 depuis quelques rencontres. Tes premières impressions sur le niveau des équipes rencontrées?

C'est sûr que le niveau change! On rencontre des filles plus âgées, avec plus d'expérience, plus grandes et donc avec plus de technique.

 

La Nationale 3 peut t'aider à progresser selon toi dans quels domaines? 

Elle peut tout d'abord m'aider à prendre confiance en moi. Jouer avec des joueuses plus expérimentées est très bénéfique et pas seulement pour moi. Elles "portent" les plus jeunes ; elles nous aident et nous conseillent. C'est un soutien important lors des matches. Les servies sont d'un niveau plus élevé que ce que j'ai l'habitude de voir, en cadettes par exemple, donc je pense que cela va m'aider à améliorer ma réception. 

 

Comment parviens-tu à concilier tes rencontres en cadettes et en Nationale (différence de niveau, motivation ...)?

Pour moi la motivation est la même. Ce sont des matchs à gagner et il faut les jouer à fonds. Donc pas question d'être moins motivée en cadette qu'en Nationale 3. Mais il est vrai que les matchs en cadettes sont plus "faciles". Le niveau change par contre totalement en N3 car les joueuses sont souvent plus âgées et plus expérimentées.

 

Même si tu n'as joué qu'une partie de la saison en N3, une équipe t'a-t-elle plus impressionnée que les autres? Pourquoi??

N'ayant joué que 3 ou 4 matchs en N3 je dirais que l'équipe qui m'a le plus impressionnée est celle de Savigny. Elles savaient très bien gérer leurs périodes fortes et faibles. Lorsqu'elles étaient dans une phase un peu plus difficile, elles savaient comment reprendre l'avantage. C'était le signe d'une expérience certaine. 

 

Quel est, jusqu'à présent, ton plus beau souvenir de cette saison en N3??

Je n'ai pas joué beaucoup de matchs cette saison, je découvrais la N3. Je n'en ai donc aucun en particulier mais je prends du plaisir sur le terrain. J'essaye de me donner à fonds.


Une petite colle pour finir : ton favori pour la montée en N2?

Je pencherais plus sur St Chamond même si nous les avons battus lors du match retour à Morteau 3/0/

 

Merci pour ces réponses et bon courage pour le match.

 

 

 

 

 

 

×