Entretien Vincent Gascard

Entretien avec un volleyeur engagé

 

vincent-gascard-2.jpg

 

Depuis plusieurs années maintenant, la destinée de Vincent Gascard se conjugue avec celle de son club ; l'Entente Volley Ball Sochaux Pays de Montbéliard (EVBS PM). Pilier pendant de nombreuses années de l'équipe 3, multiple championne en prénationale, entraîneur de l'équipe des cadets durant 4 saisons, grand animateur du club des supporters de l'équipe première, il est désormais membre du Comité Directeur du club de Sochaux Pays de Montbéliard, et respondable de l'équipe 2 qui évolue cette saison en Nationale 3. Si l'on ajoute à cette liste de faits d'armes impressionnants qu'il oeuvre au sein de la Commission Sportive Régionale depuis presque 4 ans, on se rend mieux compte que le volley fait partie intégrante de sa vie. Et comme en plus il n'a pas la réputation d'avoir sa langue dans sa poche ...

 

1) Peux-tu te présenter rapidement (date de naissance, où, études, famille, profession)?

Je suis né le 11/02/78 à Château-Thierry, le pays de Lafontaine. Je possède un CAP électro-technique et un BEP en régleur MOCN. Je travaille dans l'horlogerie comme régleur CNC.

 

2/ Pourquoi le volley ? Qu'est-ce-que tu aimes dans ce sport ?

Le volley à la base est un choix par défaut. J'ai d'abord débuté par la gym puis le tennis mais ces sports se pratiquaient loin de chez moi. J'ai donc voulu pratiquer un sport à proximité et dans le gymnase le plus proche on y faisait du volley.

D'abord c'est un sport de ballon et très collectif car comme tout le mode le sait, une faute personnelle pénalise toute l'équipe. Petit j'appréciais aussi qu'il n'y ai pas de contacts avec l'adversaire.

 

3) Club(s) fréquenté(s) (combien de temps + palmarès éventuel)?

J'ai débuté au SCN club de Noisy le Sec dans le 93 (de benjamins à juniors) avec un titre de champion départemental benjamin et une place de 3e au championnat régional d'Ile de France. Puis je suis arrivé dans la région d'abord à Vesoul puis à l'EVBS (avec un titre régional remporté dans chacun des 2 clubs).

 

4) Poste(s) occupé(s)?

Mon poste préféré est récep/4 malgré un passage au centre. J'aurais aimé me convertir passeur mais morphologiquement, je ne peux plus … MDR!

 

5) Pire souvenir sportif ou plus grosse déception (en général)? Et au volley?

Sportivement, la finale perdue par la France en coupe du monde de football 2006 reste un mauvais souvenir, d'une part sur le match mais également par la déception des gens le lendemain, dans la rue ou au boulot. Joueur, un dernier match de championnat avec Vesoul où une défaite contre le BVB nous empêche de monter en N3.

Mais ma plus grosse déception en général est la politique. Ca me donne envie de vomir !!!

 

6) Meilleur souvenir sportif? (en général et au volley?)

La victoire du FCSM face à l'OM en coupe de France au SDF, c'était énorme

Au volley, la montée de l'EVBS en N2 ou quelques supporters dont je faisais partie étaient présent au dernier match de la saison à Kingersheim (2007). Il fallait gagner pour monter. Je garde également un bon souvenir de la finale fille en coupe FC 2007 qui se jouait à St Vit. Une grosse ambiance pour une victoire de l'EVBS sur le BVB

En tant que joueur, le final four de la Coupe de Franche-Comté 2006 à Besançon. Tout le monde attendait un derby bisontin en finale mais on sort BVB 2 en demie et en finale on pousse dans ses retranchements le BVB 1 qui pourtant évoluait en N2.

 

7) Un défaut? Une qualité?

Défaut : Je cause trop

Qualité : Je cause beaucoup

 

8) Comment en es-tu arrivé à occuper autant de fonctions différentes à l'EVBS PM, à la ligue de Franche-Comté (CSR) ...?

En arrivant à l'EVBS, j'avais du temps libre, j'ai donc décidé de filer un coup de main pour l'entrainement des jeunes et puis petit à petit je me suis davantage impliqué dans la vie du club. J'ai fait de belles rencontres et me suis investi jusqu'à rentrer au Comité Directeur il y a 3 ans. Le club avait besoin d'un représentant à la Ligue, je me suis donc proposé et ai intégré la CSR par la suite.

 

9) Pas trop difficile de jongler entre tous ces éléments et qui peuvent être parfois contradictoires entre eux (certains éléments des calendriers seniors ou de jeunes peuvent contrarier les intérêts de ton club ...)?

Non ça va …....... il faut rester objectif tout simplement.

 

10) Pourquoi entraîner une équipe de jeunes (jeunes sochaliens de 2006 à 2011) ? Qu'est-ce-que cela a pu t'apporter ?

Concrètement, cela ne m'a pas apporté grand-chose à part être le Poulidor de la région avec le nombre de 2e place et de finales perdues. J'ai cotôyé des jeunes super sympas. Maintenant je l'ai fait pour la simple et bonne raison que si mes entraineurs dans les catégories jeunes ne l'avaient pas fait, jamais je n'aurais pratiqué ce sport. Et si je veux que mon fils pratique un sport, il faudra encore que des gens le fassent. C'est du bon sens tout simplement.

 

11) Ton avis sur le volley franc-comtois : ses forces, ses faiblesses et ses perspectives de développement ?

C'est vrai qu'en passant d'IDF à FC il y a maintenant 15 ans, ça m'a fait bizarre. Peu de clubs, beaucoup de kilomètres à parcourir et souvent des grosses différences de niveau. Mais ce que j'aime c'est l'esprit « famill ». Tout le monde se connait et on est sûr de pouvoir discuter dans n'importe quel gymnase ou l'on va. C'est je pense une force qui permet au volley de se maintenir.

En tout cas on voit dernièrement des choses positives avec la création de nouveaux clubs, l'arrivée de nouvelles équipes, la présence de jeunes dans toute les catégories c'est très encourageant, pourvu que ça dure.

 

12) Des idées pour y remédier ?

Toutes les idées sont bonnes à prendre, il faut continuer à communiquer, écouter et dialoguer. A la Ligue nous faisons des tours de table pour tenter de mettre des choses en place, espèrons que cela porte ses fruits

 

13) Penses-tu que le fait d'avoir accueilli un match de l'Equipe de France à l'Axone le 26/06/2011 peut être un vecteur de développement de la Ligue, une des plus petites de France ?

L'avenir nous le dira mais dans tous les cas il n'y aura rien de négatif. Et si cela permet d'attirer 10 personnes dans le milieu volleystique c'est déjà très bien. Médiatiquement ce n'est pas négligeable non plus. Ce match restera un souvenir énorme pour les organisateurs et c'est la plus belle des victoires.

 

14) On parle souvent du fait que pour monter un grand club au niveau national, il faut beaucoup d'argent. A la différence d'autres grandes ligues, le vivier des joueurs franc-comtois est extrêmement réduit. N'est-ce-pas ça qui constitue en fait le plus gros frein ?

Ca n'aide pas mais tout est lié. Tu peux avoir les joueurs, si t'as pas d'agent à leur proposer, c'est mort. Il leur faut au moins du travail et nous ne sommes pas non plus une région gavée. Ce qu'il faut souhaiter, c'est que tout les efforts faits par les clubs au niveau des jeunes payent et qu'ils sortent de bons joueurs d'ici quelques années …...... mais si t'as pas de gros club, ben ils seront recrutés ailleurs........... et pour avoir de gros clubs, ben il te faut de l'argent …...... CQFD

 

15) Tu aimes? Tu détestes?

J'aime ne pas trop me prendre au sérieux

Je déteste me prendre trop au sérieux

 

16) Que fait Vincent en-dehors du monde du volley ?

Vincent s'occupe de sa famille, de sa maison, se retrouve entre potes pour boire un coup et consulte les infos sportives du moment …...... et par ces temps de neige, s'il peut aller au ski, il y va !!!

 

17) Un pays que tu souhaites découvrir? Pourquoi ?

Pas d'idée tranchante sur le sujet mais je dirais le Canada.

 

18) Une idole sportive?

Je n'idolâtre personne mais mon sportif préféré est Thomas Price (cf. le manga Olive et Tom pour ceux, comme moi d'un certain âge!!).

 

19) Un souhait pour toi et l'EVBS pour cette nouvelle année?

Pour moi, la bonne santé à toute ma famille …........ et pour l'EVBS, la bonne santé également avec le maintien des 2 équipes nationales et un titre régional.

 

20) Un dernier mot pour finir

Petit coup de gueule à tous les consommateurs d'associations qui profitent de tous ce qui est mis en place par les bénévoles sans jamais lever le petit doigt. Qu'ils prennent bien conscience que s'il n'y avait que des gens comme eux, rien n'existerait .

 

Merci beaucoup Vins pour tes réponses et à bientôt au bord des terrains!!