Entretien Samuel Boyé

Un acteur du volley durable

 

Samuel (plus connu sous le surnom de Sam) est l'interlocuteur privilégié des clubs dans leurs relations avec la Ligue de Franche Comté. Il n'en est pas moins méconnu de la plupart des volleyeurs franc comtois. Cet entretien est le moyen de mieux le découvrir.

 

Photo-Sam-retravaillee.jpg

 

1) Peux-tu te présenter rapidement (date de naissance, où, études, profession actuelle, depuis quand)?

Je suis né le 14/06/1980 à Besançon, j’ai vécu jusqu’à 18 ans près de Dole (39), je suis ensuite rentré à l’UFR STAPS de Besançon. Aujourd’hui je suis agent de développement à la ligue de Franche-Comté de Volley-Ball et j’occupe ce poste depuis septembre 2003.

  

2) Tu occupes actuellement un poste à la Ligue de Franche Comté. En quoi consiste précisément ton emploi? Que gères-tu?

Précisément… pas facile, puisque je touche à beaucoup de domaines. Ca va du travail administratif (comme la gestion des licences, la trésorerie entre les clubs et la ligue…), à l’entrainement au CRE (Stages régionaux, organisation, préparation et encadrement), en passant par l’aide à la gestion des championnats, l’organisation des formations d’entraineurs… Etant le seul employé, j’essaie de participer un maximum au développement de la ligue, en aidant les différentes commissions, et en répondant aux questions des clubs, des licenciés et des différentes institutions (comme la fédération par exemple). En résumé j’essaie de faire vivre le volley-ball dans la région en cherchant à le développer.

 

3) Ta vision du volley franc comtois : quelles en sont les faiblesses actuelles et sur quels axes faut-il travailler pour l'améliorer?

Nous sommes une petite région de volley-ball, il faut bien sûre augmenter le nombre de licenciés et de clubs. Mais il faut aussi faire attention aux clubs existants qui sont, pour la plupart des structures fragiles qui reposent sur un nombre restreint de personnes. C’est là toute la difficulté, les dirigeants, entraineurs, investis ont déjà beaucoup de travail localement pour animer leur club, il faut donc trouver de nouvelles personnes qui peuvent aider à la gestion et au développement des structures existantes et d’autres capable d’en créer de nouvelles. Il faut aussi apprendre à mieux fonctionner ensemble.

 

4) Tu interviens au Centre Régional d'Entraînement comme entraîneur où tu encadres des stages de jeunes. Tu entraînes également une équipe évoluant en Nationale 3 et forme des jeunes en école de volley. Comment fais-tu pour t'adapter entre ces différents types de public?

J’ai toujours souhaité avoir plusieurs catégories. Dans mon parcours d’entraineur et pour me former, j’ai entrainé toutes les catégories, des babys au seniors, pour avoir une vision globale de la formation du joueur et connaitre les différentes étapes de développement. Cela me semble indispensable, aujourd’hui avec cette connaissance j’essaie de m’adapter au mieux aux différents publics. Sachant que j’ai eu tous les âges et tous les niveaux de formation (enfin jusqu’en nationale 3 !!) sur plusieurs saisons, je comprends plus facilement les problèmes rencontrés par certains joueurs qui sont en décalage avec leur catégorie : par exemple des adultes qui débutent ou des jeunes en avance par rapport aux autres.

 

5) As-tu une préférence les concernant?

Non, pas de préférence particulière, j’aime entrainer et je prends du plaisir avec toutes les catégories, dans la mesure où ils sont motivés. Si il y a une préférence c’est sur les objectifs, je suis un compétiteur donc j’aime avoir des équipes qui jouent pour gagner.

 

6) Un souhait pour la saison 2010/2011 avec Sochaux en Nationale 3?

Faire la meilleure saison possible, on souhaite rester dans le haut de tableau si on peut jouer le podium c’est vraiment bien sachant que l’important est le maintient.

 

7) Entre toutes ces activités, comment as-tu préparé ta saison en Nationale 3 à Sochaux?

Je travaille beaucoup en amont, donc pendant mes vacances, dès que le calendrier sort, je planifie et programme toute la saison avec différents cycles en fonction de ce que l’on connait des équipes en faisant des prévisions. Ensuite bien sûr il y a des adaptations à faire en fonction des niveaux et de ce que l’on peut voir, mais je dois aussi avec la N3 former des jeunes donc il y a des impondérables qui sont prévus depuis le début.

 

8) Clubs fréquentés (+ période de temps, + palmarès éventuel)?

MJC DOLE de 97 à 99 : 1 saison en PNM et 1 en nationale 3.

EVBS de 99 à 2002 : 1 saison en nationale 2 et 2 en nationale 3.

BVB de 2003 à 2006 : 2 saisons en nationale 2 et 1 en nationale 3.

AGM VESOUL 1 saison (2006/2007) en nationale 3.

EVBS PM de 2007 à aujourd’hui 3ème saison en nationale 3.

 

9) Pire souvenir sportif ou plus gros regret? Et au volley?

Regret personnel : phase finale des championnats de France de Kayak en 1996.

Souvenir sportif : Défaite de l’OL contre St Etienne cette saison.

Volley : en tant que joueur regret d’être redescendu avec Vesoul.

En tant qu’entraineur : défaite contre Le Havre et Alès au dernier tour de la coupe de France Espoir avant les finales à domicile.

 

10) Meilleur souvenir sportif? Et au volley?

Là, il y en a beaucoup…

Sportif : Coupe du monde de foot en 1998, qualification de l’OL à Bernabeu contre le Réal et à Bordeaux la saison dernière.

Volley : en tant que joueur victoire à Metz avec Vesoul, victoire à Saint-Egrève avec EVBS PM en 2009

En tant qu’entraineur : les 4 tours de Coupe de France espoirs avec Besançon où nous avons sorti Maizière, Chaumont, Saint Maur et Asnières.

Maintient en national 3 en 2009 avec l’EVBS la saison a été génial avec une équipe jeune, je jouais encore et j’étais un des plus vieux !

 

11) L'équipe masculine au niveau international qui pratique le plus beau jeu? Et chez les femmes?

Brésil incontestablement chez les garçons et les filles. Mais je préfère quand même Cuba.

 

12) D'autres occupations dans le domaine du volley?

Oui plein…

 

13) Si tu n'avais pas été dans le volley, dans quel domaine aurais-tu aimé travailler?

Je ne sais pas trop, j’ai toujours voulu travailler dans le sport mais je suis ouvert à plein d’autres choses, j’ai fait pas mal de petits boulots avant et il y a beaucoup d’autres domaines qui me plaisent. Si je devais faire un choix peut être le social car mes 2 parents étaient éducateurs spécialisés.

 

14) Un défaut? Une qualité?

Défaut : exigeant

Qualité : générosité

 

15) Tu aimes? Tu détestes?

J’aime : le partage

Je déteste : l’égocentrisme, donc pas facile de répondre aux interviews…

 

16) Une idole sportive?

Zidane

Toto

P.O.

 

17) Un pays que tu souhaites découvrir?

Cuba

 

18) Quelle(s) musique(s) aimes-tu écouter?

Les vieux trucs, Pink Floyd, les Red-Hot, Thiefaine, Noir Désir… Je ne suis pas trop branché ! Pas trop de musique actuelle, j’ai un peu de mal !

 

19) Un dernier mot pour finir (ce que tu veux)

Allez Morteau ??

 

Merci beaucoup Samuel pour toutes ces réponses et bonne chance pour la suite.